Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 19:19
"Du passé, faisons table rase."

« Du passé faisons table rase ! » Le chant du révolutionnaire bolchevique résonne à travers l'Internationale sur tous les états qui se reconnurent dans cette idéologie politique ! La révolution criait sa haine de la société de classes à partir desquelles il fallait abolir les privilèges ! Les thèses nouvelles étudiées pour établir une égalité cogitaient sur des valeurs relatives au mérite de l'homme érigé en stèle ! Le progrès viendrait à bout du laborieux effort manuel pour bâtir un monde libre !

Nietzsche aurait dit « Dieu est mort ! » L'histoire, derechef, nous a démontré le contraire en attestant que la cupidité personnelle développait les ambitions de chacun à des fins attentatoires à la collectivité ! Staline, Mao, tirants invétérés du XX° siècle, incarnent cette folie meurtrière qui a détruit toute une pensée fondamentale dans la progression des mentalités. Les sociétés stagnent et éprouvent des difficultés dangereuses à sortir les peuples de la pauvreté sociale !

Sans pour cela avoir recours à ce dilemme qui insuffla les politiques dictatoriales, le progrès sorti indemne de cette hécatombe idéologique, continue à dévaster l'héritage culturel du passé ! Sous couvert, en effet, de servir les causes modernes de l'individu social, le progrès prend des allures de palliatif aux difficultés contemporaines afin d'essayer de répondre favorablement aux exigences urbaines du citoyen ! Ainsi, on assiste, toujours avec une passivité complice des citoyens jouant la carte de l'ignorance, à la destruction sommaire de l'histoire symbolique d'un pays, en en modifiant ses infrastructures architecturales, plus particulièrement. Confrontées dans l'impossibilité de répondre positivement aux demandes accrues de citoyens défavorisés par un système élitiste fondé sur la méritocratie, les politiques recherchent vainement de nouvelles alternatives dans la démagogie conjoncturelle ! Paradoxalement au volonté de mettre en place définitivement un ultra libéralisme pour se décharger des responsabilités sociales, les états constatent que leurs politiques doivent de plus en plus s'orienter vers la constitution d'états providentiels afin de sauver de la misère programmée les peuples avenir !

C'est alors qu'apparaît évident le suicide collectif qui se prépare d'un point de vue économique, s'entend ! Exsangues de leur thèses libérales, les gouvernements non pas su anticiper sur les conséquences dues à une démographie planétaire orientée vers les pays ultra développés ! Il appert à long terme un durcissement de l'appareil démocratique au profit des classes montantes qui veulent se préserver de l'atteinte marginale des futurs pauvres ! Au demeurant, il se pourrait bien que les peuples se retournent contre leurs maîtres, derechef ! Jean Canal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress - dans politique
commenter cet article

commentaires