Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

jean lisant la lettre - CopieL'image d'elle.

 

« Et le droit à l'image » répliqua la jeune serveuse du café où le photographe venait de lui voler le portrait. Il avait fait quelques clichés à son insu, voulant saisir des instants de poses caractérisant ses traits particuliers. Elle lui plaisait. Dès le premier regard, il avait su que c'était elle qu'il devait aimer, comme par obligation du sort qui lui avait dévolu cette créature sortie d'une autre époque. Elle revêtait tous les attraits féminins qu'il avait désespérément recherchés durant des années entières, en ce fourvoyant avec des femmes dont il n'avait éprouvé que peu de sentiment. Elle ! Oui, Elle le fascinait par ses manières, son jolie minois, ses cheveux, sa taille et ses formes qu'il devinait, sous des vêtements portés avec élégance et grâce. Sa voix, son vocabulaire et son intelligence l'avaient complétement subjugué. Puis, il n'aurait su vraiment alléguer aucun argument pour expliquer le penchant qu'il éprouvait à l'égard de cette jeune femme ! Après tout, devons-nous incessamment nous justifier sur les sentiments que l'on éprouve pour un être ?!

Il faisait plus de quatre-vingt kilomètres, uniquement pour aller prendre sa noisette dans ce café. Le samedi, notamment, jour de foire et de marché, il s'attablait, parmi les clients réguliers et les occasionnels. Disposé en face de la grande bouquinerie sise sous les arcades, il regardait, comme d'accoutumé, passer les gens, les dépeignant parfois, les oubliant souvent.

« Qu'allez-vous en faire », lui demanda la Serveuse, sans pour cela exprimer un mécontentement.

« J'en tirerai sur papier deux exemplaires, un pour vous et un autre pour moi, en noir et blanc, puisque c'est la couleur que vous privilégiez pour vous vêtir. Ensuite, j'en donnerai une interprétation artistique en la décrivant, à travers une nouvelle ou bien une histoire romanesque dont vous serez l'héroïne. Enfin, après avoir tout écrit sur vous, j'enchâsserai votre portrait dans ma bibliothèque placée à la hauteur de mon lit esseulé, de sorte que je puisse l'avoir dans mes yeux, pour que le soir, en me couchant, je la regarde en lui susurrant, seulement à Elle et pas à Vous :

« Bonne nuit, mon Bel Amour. »

 

                                       Jean Canal 21 juin 2011.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by