Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 20:11

 

IMG 9273"We must live together in peace." Ce sont les mots de Thruman, prononcés en 1945 devant les Nations Unis. L'Europe dévastée par cinq années de guerre, était plongée dans l'effroi. Depuis ces années les plus noires pour la France, on n'observe guère de changement dans les conflits internationaux depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. On eût cru, un moment, que les relations internationales allaient se réguler dans un processus de paix unilatéral, garantissant aux peuples une tranquillité pérenne ; il eût été utopique de croire que l'humanité put prétendre, un jour, à un soupçon de sérénité commune et d'entente universelle ; c'est méconnaître l'être humain! Le conflit réside déjà dans l'être lui-même à un degré infime de son entité : il en est inextricablement dépendant à travers une culture traditionaliste qui stigmatise l'individu dans un contexte national dont l'histoire rappelle les valeurs et lui confère ses vertus. Sous prétexte que le devoir de mémoire est là pour rappeler les obligations morales de chacun dans un monde inégalitaire, les nations cultivent une appartenance identitaire attentatoire à l'émancipation universelle des peuples ! Certes, les indéniables références du passé auquel nous sommes heureusement rattachés nous permettent de pouvoir éventuellement appréhender l'avenir et parfois anticiper sur les événements présents. Les conjonctures actuelles en démontrent, cependant, le contraire ! Les sociétés se sont administrées une dose de dépendance économique qui les astreint à obéir aux systèmes de productivité mondiale, dans la sphère géopolitique. Les événements de Syrie se banalisant, au gré des politiques passives à souhait, cer dernières peuvent, sans ambages, se targuer d'être assassines !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires