Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 00:26

jean-et-moi-012---Copie.JPG

Sous couvert de remodeler le paysage urbain, les infrastructures subissent de graves dommages patrimoniaux irréversibles pour l'historicité des villes. On a pu observer de-ci, de-là, des modifications radicales opérées en profondeur sur des bâtiments engageant trop de frais de rénovation traditionnelle ; la ville de Toulouse ne manque pas de se distinguer avec ses ravalements de façades en briques foraines collées sur du béton ou encore des bâtiments vidés de leur infrastructure architecturale pour le bienfait du Placoplatre et de matériaux modernes. C'est de cette manière que l'on aseptise une ville vidée de sa substance originelle, au demeurannt de son esprit. La modification de ce patrimoine tend à signifier aux citadins un changement d'habitude qui leur permettra d'adopter un comportementalisme conforme au sens de l'éthique économique de la tendance politique. Tout l'ancien non conforme aux nouvelles normes européennes doit disparaître pour laisser place à un esthétisme placide qui ne s'embarrasse pas de goûts artistiques d'excellence (l'art déco est révolu). Ainsi, les sociétés connaissent effectivement une importante mutation des idées, en ce début du XXI° siècle très prometteur en surprises inattendues. C'est donc un avenir plein de richesses impersonnelles qui notifiera une marche à suivre de toute la collectivité ayant renoncé à son corps défendant à toutes alternatives de préserver le passé de l'avenir. De repaire dans le temps, il n'y aura que celui que le monde virtuel mettra en scène sur la toile, à travers des schémas représentatifs d'un monde révolu aux accents désuets qui paraîtra ne jamais avoir existé... ou si ce n'est dans l'imagination des civilisations modernes ayant rêvé, le temps d'une vie, un monde à l'image d'eux-mêmes... Jean Canal. 29 décembre 2012.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires