Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:18

 

 

 

IMG 2421RMI-RSA : Assistanat social ! D'aucuns entrent en politique comme en religion, comme autrefois, on entrait dans l'enseignement ; c'est-à-dire avec sacerdoce... D'autres, comme le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, y sont arrivés par des concours de circonstances, connotant un intérêt personnel en cultivant une certaine image de soi-même. Comment se distinguer de façon à lancer les rampes des foyers lumineux des médias, si ce n'est en commettant une gabegie de grande ampleur ! C'est ce que le Ministre Laurent Wauquiez fit avec un zèle maladroit qui lui vaudra  une carrière politique en des portefeuilles vides ! La Droite ne s'en débarrassera pas ; elle a trop besoin de ses pions en période de déclin politique ; présidentielle oblige !

 La manne issue des ressources financières du PIB français, comprenant la TVA (Taxe à la Valeur Ajoutée), les impôts sur le revenu, les contributions professionnelles des sociétés PME/PMI, constitue les financements essentiels et suffisants aux prestations sociales en question. Près de 4 millions de personnes sont allocataires du RSA, en 2011 ! Néanmoins les résultats de cette situation sont positifs selon les estimations réalisées sur le terrain. Le RSA activité a conduit à une hausse du niveau de vie des bénéficiaires qui ont non seulement relancé la consommation, mais lui ont donné une nouvelle manière de l'accroître : consommateurs officiels dans les petits commerces, le plus souvent de proximité, comme les boulangers, bouchers, épiciers etc., ils ont maintenu un pouvoir d'achat que les commerçants, le plus souvent hostiles à ces gens-là, ont pu apprécier... Ces derniers peuvent à cette occasion en profiter pour fermer leur gueule !!!

La France pays riche a une dette sociale à l'égard de ses pauvres, ceux qu'elle a créés ; ceux qu'elle a jetés sur le pavé, en pratiquant une politique d'exclusion tacite qui consiste plus aujourd'hui qu'hier à vider les villes de ces erres en tout genre, ayant perdu une identité humaine.

Il y a les mauvais pauvres qui relèvent d'un critères d'exclusion, en refusant toute activité et les bons pauvres qui s'évertuent d'améliorer le quotidien ; les deux étant confrontés à une conjoncture économique qui leur est défavorable, étant donné que les plus diplômés ne parviennent eux aussi à occuper un emploi, ne fût-ce que partiellement !

Alors, il est facile de faire prendre des vessies pour des lanternes aux peuples que l'on voudrait lever contre ses propres concitoyens, afin de diviser, un peu plus, une France complètement déchirée !  Jean Canal 13 mai 2011.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpresselibre
commenter cet article

commentaires