Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 03:55


IMG 2039 - CopieAussi simple qu'une récitation de Jean de La Fontaine qu'un écolier du primaire alors hissé sur l'estrade qui surmonte la classe, scande lentement pour la morale, vers après vers la fable des Animaux malades de la peste, les perspectives d'avenir des sociétés modernes furent imaginées avec cécité, sans avoir voulu tenir compte, au cours des événements, des conséquences historiques de l'Histoire humaine !

Maintes fois, nous nous sommes trompés ; erreurs après erreurs, nous avons défait tout ce qui fut construit, bâti, érigé au nom de la postérité des peuples, au nom de la mémoire des hommes et au nom de cette modernité ; sans tenir compte un seul instant des prérogatives du passé, laissées en héritage par les faits de société ! L'élaboration du travail de la pensée, répartie sur plusieurs siècles, s'est définitivement évanouie, dissipée dans les brumes hasardeuses de la rationalité, dissolvant son essence intellectuelle dans les miasmes matérialistes, au fil de ce temps qui chronomètre désormais une vitesse en perte de compétitivité.

Nous nous sommes trompés sur la matière et son utilisation à des fins spéculatives, comme nous nous trompons encore aujourd'hui sur la finalité de l'existence et le devenir de l'être !

Nous nous sommes trompés sur les moyens que nous avons utilisés pour conquérir le progrès en oubliant de toujours l'asservir au profit de l'être. Ayant abdiqué face à la force du pouvoir que représente la notion de souveraineté, nous avons démis de nos fonctions tout le devoir qui nous avait été assigné à chaque héritage de l'humanité ! Nous nous sommes même trompés sur nos croyances, en leur conférant des valeurs relevant de la suprématie de l'âme sur l'universalité hégémonique des civilisations. Limité à la singulière raison de jeter son regard au-devant de sa capacité déductive, l'homme à surmonter les épreuves conflictuelles qui l'aliènent définitivement à la complexité de la vie communautaire. En perpétuelle dualité face à lui-même, il n'a fait que reproduire les erreurs de son propre passé !

Nous nous sommes trompés sur la valeur que nous attribuons aux choses puis aux êtres pris essentiellement comme référents dans l'histoire ; nous avons encensé les richesses individuelles puisées dans une économie virtuelle où la spéculation outrancière alimente les conflits individuels ; divisant les nations.

Nous nous sommes tout simplement trompés sur nous, en croyant maîtriser les éléments composant le système qui sert de modèle à notre ambition personnelle. Et de plus en plus confrontés à l'évidence de ces erreurs, nous persistons toujours dans la pratique de celles-ci en confortant l'idée que nous sommes du côté de la raison ! Et le pire et que nous nous persuadions du contraire ; puisque nous sommes nombreux à refuser l'évidence.

Nous nous sommes trompés parce que nous nous trompons les uns et les autres, au profit d'une espèce d'orgueil qui protège le personnalisme qui est en nous. Nous nous sommes trompés parce que nous n'avons pas la capacité de faire autrement ; quand bien même la vérité nous serait révélée pour éviter le pire, nous la tromperions aussi. Et nous nous tromperons encore jusqu'à ce que la raison nous face prendre conscience de cet état !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires

James 06/05/2014 06:45

Thanks