Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 11:03

 

IMG 2421 Il existe une catégorie d'intellectuels qui critiquent la société sans proposer d'alternative, mais qui confrontent cette société à ses propres dysfonctionnements, de sorte que les individus qui la composent se sentent concernés, voire interpellés par l'état actuel de ladite société.  De nature à démontrer les contradictions qui s'opposent en permanence dans la sphère politique, ces intellectuels-ci jettent le discrédit sur l'ensemble de la communauté à laquelle ils appartiennent, hélas !, tout en culpabilisant ses acteurs ! Il ne s'agit pas de se ranger du côté des plus forts ou encore caresser la soyeuse chevelure de l'allégorie sentimentale (c'est le printemps) d'une majorité pensante, non, loin s'en faut ! Il serait question de remettre en permanence les idées au goût du jour en s'évertuant de les étudier pour le grand bien des peuples et de tous les peuples, sans exception aucune. La place dans l'ombre que l'intellectuel occupe révèle l'obscurité dans laquelle le monde contemporain est plongé. De part sa situation au cœur de la pensée évolutive, cet intellectuel-ci ne peut déroger au pouvoir de réflexion que lui confère la pensée. Il se doit, ainsi, à la vérité. C'est à elle seule que doit être restituée la raison ; cette raison universelle qui édulcorera les peuples bercés d'utopie par des dirigeants, conquérants du pouvoir ! L'intelligentsia rattachée à ce pouvoir d'état, que ce soit par des moyens propres aux médias officiels, ne peut passer sous silence cette vérité-ci, dénonciatrice des atteintes portées à leur société.

N'aspirant à se confondre à aucune communauté, afin de ne pas en être corrompu, l'intellectuel dans le fors de son entité, revêt plus le caractère du solitaire de chez Rousseau  que du mondain de chez Voltaire, ce dernier étant plus enclin à rayonner au-delà des limites de ses facultés intellectuelles. Sans ne jamais rechercher une notoriété actuelle, son rôle est celui de la conscience qui le guide et lui dicte ses réflexions. Seule la postérité lui apportera la reconnaissance à la juste mesure de son œuvre, jetant au feu les feuillets rédigés sous l'esprit négatif d'une analyse par trop critique...

Continuellement en mouvement, la pensée doit répondre aux questions quotidiennes qui la préoccupent face aux conjonctures qui détournent intentionnellement la raison intelligente de la voie vers la vérité. La recherche de la vérité, sous toutes ses formes, est l'aboutissement du travail d'écriture, en ce domaine.

Donc, responsable à part entière, sur ce qu'il écrit, dit et pense, au demeurant fait, l'engagement de cet intellectuel, quelque peu idéalisé, est toutefois inscrit dans la neutralité des idées politiques par lesquelles il se doit d'apporter la lumière ! Et cela quand bien même vivrait-il entouré de traîtres, d'individus jaloux de l'ampleur de sa pensée ! Son devoir assigné par sa destiné est bel et bien celui voué à apporter la vérité au monde.

Condamné à  vivre sans véritables amours, il est en quelque sorte condamné  à œuvrer seul, pour le bien ultime de l'humanité.

Jean Canal 27 mai 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpresselibre
commenter cet article

commentaires