Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 21:09

Visa III 009 - CopieL'indignation comme vertu de Révolte ! Les peuples semblent endormis, endoloris pas des métempsychoses politiques qui les assignent à l'obéissance ! L'intérêt général s'est évanoui avec les idéaux des peuples. C'est avec une inquiétante passivité que les civilisations assistent à leur déclin. Paradoxe dans le monde arabe où la démocratie qui formait encore les espoirs de hier se transforme en dictature religieuse. Quel que soit le regard que l'on porte en direction du passé glorieux des conquêtes sociales, l'avenir appartient aux décisions du présent ! La Grèce a été derechef le centre d'intérêt de l'Europe dans son histoire, en référence de luttes sociales ; mais le peuple a opté pour une politique européenne, en dépit des conséquences économiques qui ont amené le pays au chaos     ! Tant d'exemples pour illustrer une contradiction de l'opinion publique face aux volontés populaires de profonds changements ; dans l'expectative. Malgré les soubresauts formulés par des manifestations récurrentes durant quelques années, l'immobilisme social et donc la régression des idées progresse inéluctablement. L'indignation est devenue une valeur au même titre que tout autre phénomène de culture, en l'occurrence. Nous ne sommes pas ou plus, en effet, dans une société où les actes priment sur la parole comme continuité des idées. Le repli sur soi comme synonyme de désengagement collectif occupe la prime place dans les préoccupations de chaque individu. Peut-on se risquer à penser que l'unité nationale devant un danger ne prévaudrait plus chez le citoyen scindé en entité individualiste ? Le terme d'injustice sociale ne sensibilise guère une majorité européenne tenue en servitude. Les mouvements de révolte ont été matés par l'Autorité, sans coup férir, selon les méthodes légales de dissuasion en vigueur ! Etouffée par les forces gouvernementales, l'indignation a rejoint les rancœurs nostalgiques que les révolutions inachevées provoquent chez les idéalistes empreints d'espoir ! De révolution occidentale, il n'y aura pas, évidemment. Les peuples sont engoncés dans une existence quantifiée par la consommation dont dépend leur quotidien ! Résignés à une pratique de l'individualisme sous forme de partage des responsabilités en filigrane, les peuples alternent autour de moyens persuasifs pour exprimer avec passivité une révolte silencieuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires