Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 23:04

 

IMG 2421Dans les sillons de la politique de droite.

 

Christine gardienne des valeurs économiques internationales.

C'est un virage à droite que semble prendre l'humanité ! Même les politiques socialistes (en existent-il encore ?) paraissent emboîter le pas vers une cadence libérale !

D'après une réflexion sur le traitement des idées à l'escient de la pensée unique.  De quelle étiquette s'affuble donc le citoyen lambda qui revendique une certaine forme de démocratie dans son idéologie ? Est-il de droite, dans une incarnation républicaine aux accents nationalistes ou bien de gauche, empreint d'un socialisme libéral ? En tenant compte de l'évolution entière des sociétés qui aspirent aux pluralisme des classes, sans trop y parvenir, la politique devient informelle chez ceux qui pratiquent une façon bien particulière d'être sans le devenir ! Seuls les partis de l'extrême sont très explicites dans leurs intentions !  La complexité idéologique elle-même accentue l'appartenance à un parti légataire d'une pensée se revendiquant de la démocratie. Les Gauches libérales sont bafouées par les radicaux et ramenées à l'état primaire de rédemption de la politique ; c'est du moins, le reproche que les adversaires situés dans cette frange allèguent comme grief principal, ou du moins taisent !

La droite étant la droite, rien de plus et rien de moins, il ne faut pas se leurrer sur un programme qui ne ferait que pérenniser l'état actuel d'une situation poussée jusqu'aux limites de la démagogie ! C'est plutôt à la Gauche de démontrer sa promptitude à réagir selon les conjonctures, plus précisément celles subies par les peuples, à l'heure actuelle. Un appel à la révolte générale eût été une façon d'affirmer ses propres convictions pour un avenir encore possible en tranchant dans le vif ! Pour abattre un fléau, il faut mettre à bas son mal : l'économie ! Trop timide ! Préoccupée par des attributs personnels fondés sur des préciosités individuelles au sein des partis, la Gauche, celle de ces prolétaires embourgeoisés au possible et qui sans cesse renient leurs origines, cette Gauche accuse une fébrilité dans sa conception sociale de la politique !

Néanmoins, on connait trop la timidité des dirigeants politiques qui se gargarisent avec un parti dont les héritages sont emblématiques dans l'histoire sociale des pays en voie de démocratisation pluraliste, en choisissant le recours au référendum pour statuer définitivement sur des points d'achoppement séculaire dans la gestion politique !

2012 devra être définitif dans l'attitude politique à adopter pour imposer une nouvelle marche à suivre, sauvegardant un monde fragilisé par des contextes climatiques dont l'ampleur agit sur les sociétés. Le choix de ces français dubitatifs et enclins à une versatilité traditionnelle, inscrite dans un comportement interrogateur, sera décisif dans l'équilibre des états européens.                                                                                   Jean Canal 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpresselibre
commenter cet article

commentaires