Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 13:44

IMG 0750 - CopiePour reprendre les propos de Comte-Sponville dont le courant philosophique s'inscrit dans l'héritage de Montaigne et a fortiori d'Aristote, "le philosophe est par nature intellectuel ; tandis que l'intellectuel n'est pas systématiquement philosophe." (nous pourrions nous risquer à opposer B.H.L. à Finkielkraut ; bien que ces deux penseurs soient en parfaite relation privée). C'est cette confusion des genres qui à travers des discussions orchestrées par les médias, ont semé définitivement le doute dans les interprétations intellectuelles à soutirer de la manne audiovisuelle ! -Là, en effet, se complaisent des archétypes de la société du spectacle, applaudis par le populisme de classes !- Il n'en est pas même vrai de dire qu'un professeur de philosophie n'est pas philosophe... Et en poussant l'introspection de ces réflexions nous pourrions nous autoriser à dire que le cantonnier du coin peut l'être, selon l'appréhension de la vie qu'il formule, en son esprit, en s'évertuant de gérer le temps à sa convenance d'où il sotirerait les bienfaits de la vie philosophique ! En considérant, effectivement, les deux manières d'envisager la philosophie (classique), selon des critères de référence propre à son histoire, il y'aurait la philosophie populaire (Jung) par laquelle on découvre les auteurs de façon linéaire, et celle appartenant à la philosophie savante, étudiée dans les universités (on interprète volontiers cette dernière en un espace clos où la société apparaît distante de la place qu'on lui accorde vulgairement). Les critères d'évaluation de l'intelligentzia reposeraient, nonobstant, dans l'exploitation de la matière philosophique afin de la mettre au service de la pensée ; à condition que celle-ci soit au service du bien commun ! Néanmoins, ayant été considérée comme une section marginale dans le monde contemporain où la science économique supplaît à celles des sciences humaines, la philosophie n'occupe guère qu'une place mineure dans l'enseignement fort délité, de nos jours, pour d'autres avantages sociaux inscrits dans l'évolution du progrès industriel ! A quoi donc sert la philosophie, si ce n'est à enfermer celui qui la professe pour lui-même ? Avec la raréfaction de son initiation au sein des universités, elle devient marginale au même titre que Bachelard assis derrière son bureau, à la fin de sa vie, écoutant la radio sur un vieux transitor, afin d'appréhender le monde des sociétés, sans pour cela pouvoir changer leur itinéraire... Seul, au milieu des activités humaines en tout genre, le philosophe n'a cesse de repenser le monde pour le refaire perpétuellement. Jean Canal  26/01/2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires