Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 03:08

Jean en lectureAu nom de la valeur suprême. Il s'agirait presque d'une invocation psalmodiée au temple de Delphes, en Grèce ancienne, quand la Pythie rendait les oracles aux élus de la cité. On venait de très loin ; on parcourait le monde d'alors circonscrit en un espace relativement restreint, afin d'entendre la bonne parole, pour écouter les mots de la vérité ! Tout l'avenir individuel était nument livré aussi incroyable soit-il. Ou bien est-il tout simplement question de l'entité nationale qui incarne tout un peuple uni et indivisible dans une force de conviction peu commune, gravitant autour des idées susceptibles de régir une société à leur image. La valeur des choses, au demeurant des êtres, est à la hauteur de l'intérêt que lui confèrent les individus concernés, représentés ici par tout un peuple pensant ! La valeur prit donc des accents de suprématie nationale, voire dans certains cas internationale, comme pendant les guerres légitimées par quelques quiproquos antinomiques. Tout est une question d'interprétation, de visibilité et de lecture, voire d'assiduité, me risquerai-je à dire. Il faut se garder des avatars qui tendraient à s'arroger des titres spoliés à la popularité ! Des espèces de passes qui permettraient d'excéder dans des valeurs attribuées à des concepts sortis de l'idée fraîchement émoulue de l'homme. Bref ! Les valeurs résident dans un patrimoine commun que les responsabilités rassemblent autour de la conscience collective ! On en viendrait à être pathétique, en songeant aux efforts qu'il restent à accomplir pour, ne fût-ce, que de confiner à ses limites ! Cette définition est celle exposée pour sauver le conservatisme patriotique des états délétères.

Et l'on entendit souvent, au grand nom de l'Histoire, du haut des hémicycles, en l'occurrence républicains, évoquer son nom pour argumenter la raison ultime de l'état ! Tandis que la valeur suprême devrait incarner l'âme de tout un peuple, elle a été détournée, elle aussi, dirais-je, comme tant d'autres choses, comme tellement de valeurs... (la Liberté individuelle, par exemple) de sa propension originelle réduite en un concept de classe : l'égalité ! C'est si peu de chose, en fait. Et pourtant, elle ne fut jamais égalée. On peut facilement imaginer un auditoire haranguant les députés somnolant durant l'oraison : « Au nom des valeurs suprêmes de la République française, je déclare l’Égalité pour tous ! » Bravo ! Quoi de plus naturel, au juste ! Au profit des consensus conjoncturels alléguant des critères de nécessité supra nationales, les états dignes de refléter la pensée du peuple se fourvoient toujours dans des circonvolutions politiques à caractère consensuel, bravant les priorités des peuples, en écrasant leurs droits inaliénables sous la puissance de la raison d'état !

Au nom des valeurs, celles minutieusement pour lesquelles la pensée suprême dévolue toute sa raison, la valorisation des éléments qui l'ont composée ne prévalent déjà plus dans une artificielle société qui en est complètement privée.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires