Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 15:13

 

IMG 2421Autrefois berceau de l'humanité, la Grèce  d'aujourd'hui ne brille plus de sa magnificence intellectuelle, lorsqu'elle rayonnait au pourtour de la Méditerranée, en maitresse des Arts et des Lettres, émancipant la pensée vers le chemin de la Liberté ! Pratiquement devenue insignifiante, au fil de son histoire moderne, puis contemporaine, elle s'est subordonnée aux autres états européens qui dilapident un patrimoine vendu maintenant à la crié, à même sur l'Agora ! Ayant traversé les siècles sous l'égide de la culture universelle dont elle fut et reste la référence, la Grèce antique, celle plus précisément de Périclès, est définitivement déchue de sa paternité, tombée en désuétude au fil des ans, des décennies et des derniers siècles voués désormais à la subordination politique de l'économie ! Aristote, peut être plus que Platon, laissa un héritage politique qui ne fut exploité à l'escient de la raison des peuples, toujours asservis aux décisions d'état ! On pourrait se risquer à dire que les lectures des auteurs cités furent faites au profit de la raison ; oui en quelque sorte, puisque leur étude permit d'en arriver à un point irrémédiable de cette décadence sociale ! Car il s'agit de société !

Comment cette pensée souveraine de la philosophie politique en est elle à être réduite à de simples adéquations économiques ? Le détournement des idées au profit d'intérêts personnels de classes dirigeantes ayant voulu orienter le savoir et la connaissance vers des domaines privilégiés consacrés à l'exploitation de la force humaine, donna raison au fondement philosophique de la pensée des Anciens, présocratiques y compris. C'en est là tout le paradoxe, toute la contradiction du savoir mis au service de la cause négative du progrès !

Ne nous lamentons-pas de fabriquer des élites économistes dont les Humanités élogieusement recommandées par Diderot ne prévalent plus en des temps où le mot culture ne revêt plus que l'aspect d'illusions livresques réduites à l'assimilation des chiffres géométriques ! C'est en quelque sorte le résultat d'un comportementalisme intellectuel, souvent évoqué sur ce site, qui eût raison de l'intelligence humaine au cœur des sociétés !

Tout indice laisse croire que le changement des civilisations en route pour une éventuelle hégémonique pacification des peuples est d'ores et déjà voué à l'échec, comme nous le démontre au quotidien une actualité fabriquant sur mesure des sociétés dénuées de raisonnements individuels !

Derechef, pour le grand bien des peuples, nous devons nous efforcer de rendre à l'évidence ce constat désolant : celui de la déchéance sociale !

Le déclin de la Grèce s'inscrit dans celui de toutes sociétés adoptant un modèle économique fondé sur l'illusion du constructivisme moderne. Développée de façon archétypale en conformité avec les stéréotypes européens issus de la société américaine, l'état grec, comme ceux de l'Europe classés à un niveau analogue à cette économie fragile, crut à une émancipation libérale pouvant redonner l'énergie necessaire à son peuple pour se libérer des dettes ! Rendue à l'état de servitude, la Grèce s'est étrangement aliénée aux maîtres européens qu'elle avait maintenus en servage, durant des siècles !  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpresselibre
commenter cet article

commentaires