Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 18:57
Les billets de mai

L'Idéal révolutionnaire.

On aurait volontiers imaginé, un peuple uni jusque dans la hiérarchie sociale, sans citation aucune de tous ces héros modernes qui ont insufflé le vent de la révolte. Il aurait fallu, en effet, que cette fois-ci, en espérant que ce soit la dernière, le peuple soit enfin d'accord sur son destin commun. Qu'il eût le jugement bien fait sur ce à quoi il aspire réellement pour l'avenir de ses enfants ! Laissant de côté ses fausses valeurs qu'il cultive à outrance (tellement que la planète en est détruite), et cultivant une vie épurée de tout ce qui a désagrégé le tissus social ! Cet idéal, car c'en est un, aurait réconcilié le monde, les cons y compris, avec les autres et avant tout avec eux-mêmes... Jean Canal ; bien sûr. 26 mai 2016.

Discorde idéologique,

dans les rangs du peuple. Hormis des thèmes sur lesquels une population majoritaire est entièrement d'accord, notamment lorsqu'il s'agit de se mettre à l'abri des conséquences désastreuses d'un "climat" attentatoire à l'équilibre d'une paix sociale utopique. D'aucuns, instruits en la matière, rappelleront que l'on ne doit rien attendre de positif de la part du peuple, si ce n'est un intérêt individuel formulé au nom de la collectivité (1789 et les années qui suivirent laissent une expérience désastreuse, en effet, de l'histoire de la Révolution). La modernité, érigée sur l'autel du progrès, n'a fait que produire ce modèle-ci, à savoir un individualisme négatif, développé en connaissance de cause au profit strictement personnel de chacun ! Le peuple est pourri depuis qu'il a convoité les richesses du voisin ! Si vous ne parvenez toujours pas à comprendre ce qui vous arrive en ces conjonctures sociales hagardes, semblant rechercher une solution aux problèmes insolubles provoqués depuis une quarantaine d'années par cette même société, ne vous étonnez pas que le pouvoir légitimé par vos soins, en viennent à vous imposer des réformes européennes ! Evidemment, les plus enclins à comprendre que la manipulation des idées s'est faite avec des méthodes consuméristes que vous pratiquez encore, en état de conscience, traduiront cette attitude de manque de lucidité face à l'inoculation des idées par le système politiques des uns et des autres ! C'est bien connu : le peuple est bête (pour rester poli...). Vous admettrez et tant pis si vous vous disculpez (on s'y attendez, donc), que vous n'êtes qu'à demi responsables, étant donné que vous avez suivi ce long troupeau qui marche du même pas très cadencé au rythme de la baguette étatique ! Rassurez-vous, étant majoritaires, vous ne subirez aucune sanction institutionnelle, si ce n'est celle de fermer vos gueules ! C'est ce que le politique vous démontre par la force des institutions. De Révolution, il n'y aura pas ; bien sûr ; vous ne possédez pas suffisamment de courage pour prendre des risques aux conséquences irréversibles sur votre statut social pour tenter un coup d'état, légitime soit-il ! LA RAF, AD et le temps des Brigades Rouges est définitivement enterér avec ses acteurs, morts pour une espèce d'idéaux que vous avez trahis ! Alors, encartés par une numéro de sécurité sociale qui vous fiche et vous classe dans les rubriques de l'intelligentzia policière, dénoncés par vos voisins qui sont persuadés de jouer un rôle démocratique au sein de la commune, vous pouvez vous affubler d'étiquettes d'anarchistes d'extrême gauche ou/et de gauchiste en tout genre, à la mode Mélanchon ; le Pouvoir est devenu une arme de combat qui se retourne contre vous ! Vous qui l'avez laissé s'immiscer dans notre vie privée, depuis l'instant où l'on vous fit croire que vous êtes Libre... Vous avez tellement échoué sur tous les tableaux que même le printemps n'ose plus se manifester...Vous êtes parvenus à le chasser des jolies saisons qui inspiraient les poètes ! Jean Canal ; bien sûr. 1er juin 2016.

L'inconditionnel argent

Il se serait agi d'un revenu alloué aux personnes privées d'emploi, faute de répondre positivement à une excroissance de demande de travail ! Pénurie économique oblige, il faut, en urgence, trouver une alternative à ce marasme dans lequel sont plongés les états européens ; sinon la casse du social risque de coûter très chère au contribuable -puisque, jusqu'à preuve du contraire, c'est lui le débiteur. En son temps ATTAC avait soumis l'idée de taxer les multinationales et consorts au niveau de leurs transactions boursières, en un pourcentage proportionné aux bénéfices réalisés afin de régler la note ! Tous les états n'étaient pas favorables à ce principe ; notamment la France ! Des solutions sous forme de palliatif existent donc. Elles ne sont pas appliquées sous prétexte de protéger les lois du libre échange libéral du commerce international développé dans la sphère privilégiée de la mondialisation qui précarise les pays pauvres et, qui pis est, leurs habitants ! La crise actuelle est sanctionnée par des coûts de gestion étatique dépassant les budgets prévus aux dépenses intérieures : la justice autant que la sécurité sociale ont de gros appétits financiers ! L'alternative pour enfin répondre à cette crise pérenne serait effectivement de subvenir aux plus démunis en relançant la consommation raisonnée. Est-ce-que le travailleur syndiqué verra cela d'un bon œil ? Le scepticisme général risque de s'insinuer dans les esprits les plus réfractaires... Jean Canal. 23 mai 2016.

L'espoir comme utopie contemporaine. Vous avez, effectivement, fait montre de bravoure en manifestant votre désaccord avec un système honni par la majorité populaire ; espérant que les choses changeraient en perspective ! Le pouvoir politique que vous aviez mis en place par le truchement de l'urne, vous a démontré qu'il lui appartient de décider pour vous ; quand bien même la société présente ne vous conviendrait-elle pas ! Conclusion, prendre des coups de matraque et respirer du gaz lacrymogène pour dire que vous n'êtes pas d'accord s'est avéré, derechef, vain ! Et si vous espériez encore retirer un héroïsme de votre attitude, cependant louable à titre de droit à la parole, vous attestez de votre ignorance sur ce que le Pouvoir représente. Le combat, lui, réside encore et toujours dans un acte individuel ; à lui seul il peut déstabiliser tout un système social soit-il ! économiquement fragile ! Mais peut-on vous faire confiance ? Non ! Jean Canal ; bien sûr. 14 mai 2016.

49/3 comme réplique à la liberté ! La dictature en filigrane de la démocratie s'insinue effectivement dans la société au moyen des légalités civiques ! Comment "imposer" sa façon de voir la société et de la transformer au gré des directives européennes qui tendent vers le changement et exigent des réformes ! Pensez-vous un seul instant que l'on pût changer les mentalités ? Si vous le pensez, alors vous n'êtes pas français ! Rendez-vous dans les villages et bourgs de cette France profonde, et vous constaterez combien ces peuples-ci sont encore arriérés...

L'espoir comme utopie contemporaine. Vous avez, effectivement, fait montre de bravoure en manifestant votre désaccord avec un système honni par la majorité populaire ; espérant que les choses changeraient en perspective ! Le pouvoir politique que vous aviez mis en place par le truchement de l'urne, vous a démontré qu'il lui appartient de décider pour vous ; quand bien même la société présente ne vous conviendrait-elle pas ! Conclusion, prendre des coups de matraque et respirer du gaz lacrymogène pour dire que vous n'êtes pas d'accord s'est avéré, derechef, vain ! Et si vous espériez encore retirer un héroïsme de votre attitude, cependant louable à titre de droit à la parole, vous attestez de votre ignorance sur ce que le Pouvoir représente. Le combat, lui, réside encore et toujours dans un acte individuel ; à lui seul il peut déstabiliser tout un système social soit-il ! économiquement fragile ! Mais peut-on vous faire confiance ? Non ! Jean Canal ; bien sûr. 14 mai 2016.

Le bien commun est-il une propriété

privée des collectivités ?

C'est en fait un autre point fort des outils de la démocratie qui touche la plupart des communes françaises et pourquoi pas européennes, puisque désormais, lorsque l'on traite d'un sujet national, il faut, obligatoirement, penser aux pluriels...car nous somme en Europe ! Les directives ne manquent pas d'ailleurs de nous le rappeler quand elles bousculent les us et coutumes d'un état, exigeant de son peuple de condamner à vie ses traditions ! De surcroît, les réformes s'appliquent à tous ! Et c'est là que le sujet de notre article se révèle : l'Autriche dit non aux étrangers, étrangers à l'Europe et surtout étrangers à l'esprit national de cet état ! En effet, le peuple s'exprime en faveur de son peuple. Il veut préserver son identité au grand dam des critiques politiques extérieures et ramassis d'articles de presse exploitant allègrement un contexte insoluble pour tout le monde ! Doit-on donc condamner un peuple qui choisit, comme la Suisse, de vivre pour son peuple ? Peut-on, au nom des lois démocratiques, dénoncer une population pour un choix en faveur de ses habitants ? Pensez-vous que la crise économique touche ceux qui l'ont provoquée ? Réfléchissez avec une analyse plus aiguë, please, à l'encontre des pays qui ne lèvent pas le petit doigt pour accueillir des gens de même obédience religieuse ! Allez salut et à bientôt sur nos réseaux sociaux... Jean Canal ; bien sûr. 21 mai 2016.

La nouvelle Gauche. Emmanuel Macron et Arnaud Montebourg incarnent paradoxalement les deux entités antinomiques du socialisme de demain : celui exigé par l'Europe germanique... Deux tendances opposées pour une création sociale à la mesure de l'avenir du libéralisme économique. Fini le syndicalisme de papa ! Mort l'esprit revêche de grand-père pour défendre des idées en constante gestation ! La Gauche doit répondre aux réformes institutionnelles pour survivre. Sinon, la Droite se chargera d'appliquer des méthodes sociales privatisant les libertés individuelles ! Le droit d'expression deviendra alors un privilège qui s'obtiendra sous certaines conditions. L'enjeu est important pour les présidentielles de 2017. Les représentants emblématiques de ce parti sont de moins en moins capables de relever le défit politique du XXI° siècle, en gommant de leur programme les thèses socialiste du XX° siècle qui le vit naître ! Du Front populaire à Mendès France, le partit socialiste ne fit qu'entretenir une idéologie désormais surannée ! Jean Canal. 18 mai 2016.

Justice et Société. N'hésitez-pas à saisir les outils qui vous garantissent vos droits à la Liberté individuelle ! Il existe suffisamment de procédures légales et a fortiori légitimes pour porter atteinte juridiquement à des Agents de la Sécurité du territoire qui œuvreraient en faveur de la malhonnêteté citoyenne au service de règlements de comptes personnels fabriqués à partir d'arguments fallacieux ; comme c'est le cas à l'encontre de Jean Canal. Vous pouvez saisir la Communauté européenne pour faire relever les atteintes portées à votre Liberté individuelle, conformément à l'article constitutionnel ; écrire au Procureur de la République en fournissant des preuves accablantes sur la manière de procéder des concernés et cela en complément des démarches épistolaires à la Chancellerie, au Gouvernement et au Ministère de l'Intérieur qui connaissent leurs ouailles... Il faut être tenace et sans pitié !!! L'exemple du Flic Neyret fait légion... Il n'y a jamais eu de Police propre ! L'actualité nous le démontre régulièrement ! C'est un fait de société. Les exactions issues des bavures ponctuent l'histoire de la police depuis Vidoc... Et les excès de criminalité du pays ne justifient aucunement des écarts déontologiques condamnables par l'Europe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires