Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 13:31
Vive l'Empereur.

Peut-on se risquer à parler d'échec politique de la Droite nationale en France, sans tenir compte des analyses subjectives qui galvanisent l'opinion de telle sorte à l'apeurée face aux extrémismes de tout genre qui gravissent les échelons de la démocratie souveraine ?! Maurras, Pétain, Poujade et le Pen incarnent un héritage nationaliste issu de l'ancien régime. Ils se sont illustrés par des tentatives de rétablissement d'oligarchies appuyées sur des idéologies fondamentalistes puisées dans les conjonctures sociales défavorables de l'époque.

"Napoléon sera-t-il consul à vie ?" Telle fut la demande formulée par Napoléon lui-même, en 1802, au peuple pour préserver le pouvoir des prédateurs politiques aux aguets. La naissance de l'empire végétait à l'aune du désastre historique de la révolution de 1789 ; c'est une épopée militaire unique dans son histoire que la France napoléonienne allait vivre en mourant sur des champs de bataille, d'Espagne à Moscou. Le pire fut que l'idéologie du moment aspirait à répandre la liberté en abolissant les monarchies. C'était la première fois que le peuple avait formulé des vœux pour avoir un seul dirigeant digne de la grandeur de ce pays ! C'est encore lui, pour ne plus le nommer, le peuple des notables qui opta pour le pouvoir absolu de la politique d'état ! Il faudra attendre 1848, après la monarchie de juillet de 1830, pour que naisse la seconde République. Les deux tentatives de restauration de la monarchie par Charles X et louis Philippe accouchèrent d'une démocratie parlementaire pour le plus grand bien de la paix sociale ! Les barricades de Paris des Trente Glorieuses demeureront l'emblème de la première révolte populaire contre l'oppression. Vingt-trois ans plus tard, Napoléon III s'enfuira en Angleterre où il y mourra complètement oublié du peuple français. On connaît les massacres de Thiers, à la Commune ! On oublie cependant les successeurs de la Troisième République. La France allait s'endormir sur ses lauriers, persuadées qu'elle était avec le colonialisme le nombril du monde ! C'est donc vers la fin du XIX° siècle, lorsque l'idée de souveraineté disparaissait des pensées révolutionnaires que Charles Maurras insuffla l'idéologie monarchiste héréditaire dont il se fit le chef de file. Et c'est de lui qui les Pétain, les Poujade, les le Pen s'inspirèrent pour établir une rigueur idéologique !

Vive Napoléon qui parvint à convaincre le peuple que sa liberté se gagnerait dans la bataille ! Et lorsque vous évoquez encore aujourd'hui la mémoire de l'Empereur dont la sépulture repose au Invalides, lieu emblématique des grandes figures qui firent ce pays, les uns vous en parlent avec nostalgie ; d'autres avec indifférence, considérant que cette histoire est trop lointaine pour y attacher de l'importance. Le passé historique nourrit le présent en envisageant l'avenir.

2015 marque les deux cents ans de l'exil de Napoléon à Sainte-Hélène, trahi par les siens ! Usé par les gloires, l'empereur devait finir dans l'oubli des monarchies européennes restaurées. Et le peuple obéissant se convertissait aux nouvelles idées de leurs nouveaux maîtres.

Vive l'Empereur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jcpress
commenter cet article

commentaires